Archives du mot-clé Saïgon

Duc de Montpensier

En 1908, quatre jeunes Français décident de rejoindre les ruines Angkor Wat depuis Saïgon, à bord d’une Lorraine Dietrich customisée. Une première, dans un pays où les routes ne sont pas tracées ! La Ville au bois dormant est un récit plein de péripéties, de petites angoisses et de grands enthousiasmes…


Ce que raconte ce livre :

Préface de l’auteur
Arrivée à Saïgon
Le voyage d’essai à Tracop • Début de la Dietrich dans la brousse
Le chant du départ • Une route pavée des meilleures intentions
La première journée dans la brousse
Concert nocturne • « Camping forcé » à Tapang-Prey • Tampho • La forêt • Kreck
Départ de Kreck • Un peu de vitesse • Arrivée à Suong
De Suong à Kompong-Cham • Un incident
Séjour à Kompong-Cham
Départ de Kompong-Cham • Le pont de Pnow et Tang-Krassang • Le feu dans la prairie • Ensablés • Arrivée à Kompong-Thom
Séjour à Kompong-Thom • Chasses • Faux départ • On opère Guérin
Départ de Kompong-Thom • Arrivée à Kompong-Chen • Chick-Reang • Plus de route • Arrivée à Siem-Reap
Arrivée aux ruines d’Angkor-Vat • Arrivée de l’auto par la Porte des Éléphants • Visite d’Angkor-Vat et d’Angkor-Thom
Départ • Chick-Reang • La boue et la pluie cambodgiennes • En détresse sous l’orage • Kompong-Thom • Terrible angoisse • Dernier saut de la voiture
Départ de Kompong-Thom • L’auto aquatique • Plus d’essence : auto-buffle
Révolte de buffles • L’essence • Arrivée à Kompong-Cham • Embarquement • Pnom-Penh • Retour à Saïgon
Table des illustrations

Henry Daguerches

Dans la jungle cambodgienne, une poignée d’ingénieurs français s’emploie à faire progresser une voie de chemin de fer au travers d’un marais : le kilomètre 83. Fièvres, affairisme, intrigues et drames accompagnent la construction de ce tronçon maudit.
La ligne qui part de Battambang pour rejoindre la frontière siamoise est fictive, tout comme la Compagnie des Railways du Siam-Haut-Cambodge : Henry Daguerches anticipe d’une quinzaine d’années la voie ferrée posée par les Français entre Phnom Penh, Battambang et Poipet, et qui date des années 1930. Son roman, publié en 1913 aux éditions Calmann-Lévy, a été primé par l’Académie française.



Mots clefs :