Voyage à l’île Majorque

Voyage à l’île Majorque

” Lorsqu’on débarque sur le quai ensoleillé de Palma, au milieu de la foule pittoresque des insulaires accourus à l’arrivée du bateau, on éprouve, dès les premiers pas, l’impression qu’une bonne fée vous a transporté en quelques heures à mille lieues de l’Europe. Car l’île Majorque, ce n’est plus l’Europe, c’est l’Afrique, avec ses types mauresques et son ciel bleu, avec son soleil implacable et sa chaleur lourde et moite. Comme l’ennemi est le soleil, les rues sont étroites et ombreuses, si étroites qu’on n’y peut entrevoir le ciel bleu que par une fente s’ouvrant entre les bords opposés des toitures qui sont bien près de se rejoindre par leurs saillies. “

 

 

 

Autres récits de Jules Leclercq :


Ce que raconte ce livre :

L’île Majorque
Vers l’île dorée
Palma
Sur la tombe de Raymond Lulle
Les palais de Palma
La conquête de Majorque
Les châteaux de Majorque
La Chartreuse de Valldemosa
Miramar
Une ville heureuse
Le sanctuaire de Notre-dame de Lluch
Pollensa
Alcudia
Alcudia sous Charles-Quint
Manacor
Felanitz